Seigneurie du Triton

Aire protégée

C’est avec très grande satisfaction que les membres de la Coalition pour la Sauvegarde du Territoire Triton apprenaient hier matin que la réserve de biodiversité proposée depuis juillet 2005 est maintenant retenue officiellement par le gouvernement du Québec. Nous attendions cette annonce depuis plusieurs mois déjà et nous pouvons enfin nous préparer à passer à la prochaine étape : les audiences publiques.

Nous tenons à remercier l’implication et l’appui des peuples autochtones, des scientifiques de la forêt, des politiciens engagés, des écologistes, des personnalités publiques, des médias et de tous ceux et celles qui ont, de près ou de loin, rendu la chose possible.

Nous connaissions parfaitement la valeur historique du territoire Triton. Le musée vivant de la Seigneurie du Triton, mais aussi les souvenirs passés des prestigieux pionniers qui ont laissé leurs traces au travers de ces anciens camps dans lesquels des villégiateurs, amoureux de ce territoire unique et nostalgiques d’une autre époque, ont investi énormément afin de sauvegarder cette page d’histoire.

C’est un travail acharné de plusieurs personnes qui nous a permis de nous assurer de bien faire connaître la très grande valeur écologique et scientifique de ce territoire, tâche primordiale à l’élaboration de l’aire protégée. Le territoire du Triton restera désormais un lieu unique pour les villégiateurs et les amoureux de notre nature. Une forêt restée pratiquement vierge de toute manipulation humaine! Quelle richesse inestimable pour permettre aux générations futures de pouvoir à leur tour un jour, explorer et comprendre ce complexe et très fragile écosystème en constante évolution.

La coalition est fière d’avoir réussi à sensibiliser les gens à ce projet de protection car la forêt du Triton est un joyau absolument fantastique à nos yeux. De cette intense aventure, nous en sommes venus à deux conclusions, ou plutôt à deux souhaits :

Nous souhaitons fortement qu’à l’avenir, et dans le but d’atteindre les objectifs visés par le gouvernement lui-même, il devienne beaucoup plus simple pour le MDDEP d’en arriver à augmenter le pourcentage d’aire protégée en pouvant librement utiliser les outils qui leur sont fournis et ce, sans embûche.

Nous souhaitons également que l’industrie prenne conscience de leurs erreurs et qu’elle révolutionne enfin ses pratiques pour en venir à jardiner nos forêts d’une façon respectueuse, et non de saccager l’équilibre de la faune et de la flore. L’heure est à l’action !

Le gouvernement du Québec, en retenant cette aire protégée de 408 km2, reconnaît ainsi toute l’importance d’assurer, dans un premier temps, la protection d’une des plus belles forêts du Québec. Créant un échantillonnage incomparable pour des études futures, et un havre de paix pour la faune et les amoureux de la nature à son état pur, l’annonce d’aujourd’hui est un grand pas dans la bonne direction mais il reste tout de même énormément de pain sur la planche pour atteindre les 12% recommandés par le rapport Coulombe.

Joé Juneau

Coalition pour la Sauvegarde du Territoire Triton

Pour suivre le dossier et les mises a jour :

Communiqué du Gouvernement du Québec
Entrevue faite à l’émission de radio : « C’est bien meilleur le matin »

Résumé du projet initial :

Une vingtaine de compagnies forestières donnent l’assaut à l’une des dernières forêts vierge de la Mauricie. Ses occupants, villégiateurs et utilisateurs sont déterminés à la défendre.

Joé Juneau, célèbre hockeyeur, consacre désormais son temps à conscientiser quiconque veut l’entendre qu’il est très urgent que le territoire Triton, à une trentaine de kilomètres au nord-est de La Tuque, soit épargné afin que ce secteur puisse avoir la chance d’être inclus au plan d’aires protégées que le Gouvernement du Québec est en train de mettre sur pied.

Ce territoire d’une étendue d’environ 585 km2, à la source de trois bassins versants, est situé historiquement au point de rencontre des peuples Innus, Attikamekw et Huron-Wendat, et aussi au carrefour des régions administratives de la Mauricie, de la Capitale- Nationale et du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Quelques routes nous y amènent mais aucune ne sillonne à l’intérieur du secteur. La majorité des lacs ne sont accessibles que par les sentiers, par l’eau ou par la voie des airs, de sorte qu’on peut encore y admirer aujourd’hui un territoire boréal intact, tel qu’il a pratiquement toujours existé depuis le retrait des glaciers, il y a 8,000 ans. Il abrite aussi l’une des plus vieilles et plus prestigieuses pourvoiries d’Amérique du Nord où ont séjourné, entre autres, le président des Etats-Unis, Théodore Roosevelt et le premier ministre de la Grande-Bretagne, Winston Churchill.

Le Gouvernement du Québec étudiait depuis juillet 2005 déjà la candidature de ce territoire au plan d’aires protégées. La décision du ministère du Développement Durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) de protéger ce territoire nous avait été transmise en mars 2006. Ce ministère a donc retenu et proposé après étude, la mise en candidature provisoire d’un territoire de prêt de 425 km2 pour devenir éventuellement une des quelque 70 aires protégées prévues dans la zone écologique C. L’annonce du gouvernement de février 2007 était de 408 km2. Il est important de noter que les compromis étaient énormes. En effet, près de 45% des bouleaux jaunes présents sur le territoire retenu initialement par le MDDEP ne serait pas protégé!

MERCI DE NOUS APPUYER : Ce projet d’aires protégées est appuyé par l’ex-grand chef de la nation Attikamekw, Ernest Awashish et le grand chef de la nation Huron-Wendat, Max Gros-Louis, par l’UQCN/Nature Québec, par la Table de Concertation en Environnement de Portneuf, par le Mouvement Vert de la Mauricie, par l’Association forestière du Québec métropolitain, par l’Action boréale ainsi que par un grand nombre d’hommes d’affaires, par divers acteurs internationaux au niveau touristique, par des gens des secteurs artistique et sportif, de la politique et par bien d’autres utilisateurs présents et futurs de ce territoire.

La Coalition pour la Sauvegarde du Territoire Triton fait appel à la population pour qu’elle nous appuie encore plus dans cette sauvegarde patrimoniale.

Merci à tous!

Trip Advisor
Aubergiste de la forêt

Soyez informé

Inscrivez-vous à notre bulletin de nouvelles!
La Seigneurie du Triton