Seigneurie du Triton

Inondations et déluges


L’année 1927 fut marquée par une inondation, et par une très violente tempête de grêle dans le secteur nord du territoire. Vers la fin de juillet, un véritable déluge fit rugir tous les rapides des rivières, faisant monter les eaux de plusieurs pieds. Un gros orignal, avec un panache de 45 pouces, fut tué par un glissement de terrain, à la rivière à la Poële. Un gros bouleau se déracina et alla casser le dos de l’infortuné animal.

Le déluge fut suivi d’un orage de grêle. Le juge Andrews, qui avait son camp au lac des Côteaux, assura avoir vu des grêlons aussi gros qu’une balle de golf. Son toit et ses canots furent brisés par la chute violente de ces morceaux de glace. La rivière Batiscan monta de neuf pieds, et la petite rivière de la station, qui coule de la baie Loon vers la rivière Batiscan, en face du Club House, coula alors en sens inverse. Les portages furent endommagés et des ponts ainsi que des quais furent emportés.

En 1930, une tempête de grêle encore plus dévastatrice que celle de 1927 frappa le territoire. Vers la fin juillet, l’orage balaya la région du lac Moïse, traversant la partie sud des lacs des Passes et Mackay-Smith et touchant la station Sanford. Les témoins dirent avoir vu des grêlons aussi gros que des œufs de canards. Les dommages causés confirmèrent ces témoignages. Les toitures d’au moins 15 camps de Club furent endommagées, ainsi que les canots exposés à la violente intempérie. Le toit du camp de M. Henry Sanford, au lac Mackay-Smith, fut complètement détruit. Les couvertures des camps de MM. Charles et Nathan Bill, aux chutes Rickaby, durent aussi être refaites. On estima à 5 000 $ les dommages causés aux 15 camps de Club.

Source : Le club Triton
Auteurs :
Sylvain Gingras
Sonia Lirette
Charles Gilbert
Page 176-177-182


En 1996, le déluge est arrivé sans prévenir, des trombes d’eau, ressemblant à des volumes que l’on voit souvent lors des orages du mois d’août, puissants mais courts. Nous pensions qu’il en serait ainsi et que cela ne durerait pas, même si après nous entendions, avec les infos météo, que la pluie serait continue, mais nous n’attendions pas de cette puissance.

Au fur et à mesure que la journée avançait, la clientèle sortait du territoire afin de se mettre à l’abri. Pour les quelques courageux qui voulaient braver la pluie pour aller pêcher, ils n’avaient pratiquement pas le temps de le faire, car ils étaient pris à écoper sans cesse le bateau qui se remplissait d’eau de pluie.

Tous les bateaux ont dû être sortis et attachés dans le bois , loin dans le bois… À l’auberge principale, il n’y avait plus de plage, les bateaux étaient attachés directement à la cabane à poissons.
Au stationnement les autos étaient déplacées, et ce, dans le chemin, très loin du lac.

En 24 h, l’eau était montée de 6 pieds, le 4 roues qui apportait le ravitaillement vers le shore lunch était prisonnier des eaux, sur une petite colline…la nourriture dans les jours qui ont suivis a été transportée à bras d’homme sur le sentier du lac charité afin de se rendre au Shore-lunch.

Le chemin d’accès était coupé à 6 endroits, et ce à cause des barrages à castors qui ont cédés et entrainés avec eux le chemin, certains sont donc restés au Triton, prisonniers à devoir prolonger leur séjour, quelques jours de plus en attendant que les choses reviennent à la normale… une chance que nous avions reçu la commande de nourriture fraichement entrée pour une semaine, et du diesel pour les génératrices pour deux semaines. Nous avons donc vécu en autarcie près d’une semaine, afin de s’occuper le soir, les clients ayant des talents musicaux ou de conteurs, se relayaient en plus des membres de l’équipe afin de se divertir, les parties de cartes étaient également choses du quotidien.


Pour en savoir davantage, procurez-vous les livres L’épopée de la forêtÀ l’époque des pionniers et Les prestigieux clubs Triton et Tourilli dans notre boutique en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trip Advisor
Aubergiste de la forêt

Soyez informé

Inscrivez-vous à notre bulletin de nouvelles!
La Seigneurie du Triton